J’éprouve un réel plaisir dans cette relation éphémère qui se crée lors d’une séance de prise de vues.

Je cherche à me réapproprier la substance de l’image dans un jeu créatif mêlé de désir et de méfiance,… capter la sensualité la plus évocatrice où notre regard doit être uniquement une caresse emplie de volupté.

Mais pourquoi le corps féminin ?

Une rencontre avec un maître emblématique de la photographie, Lucien Clergue m’a permis de découvrir l’univers photographique de l’image du corps féminin.

Une image est l’écriture aboutie d’une histoire, le photographe est un écrivain.

Je ne me lève pas de mon fauteuil pour photographier, je la pense l’image, je la réfléchie et je l’écris.

La nudité en tant que telle n’est pas un thème, c’est un genre, c’est un pinceau spirituel absent de tout artifice non essentiel, elle est le reflet intérieur de soi.

J’esquisse le corps féminin comme un support afin de faire glisser sur ses courbes mes émotions.

J’écris mon histoire, j’écris son histoire.

“La contemplation du corps de la femme doit être une réponse rassurante à l’angoisse du monde.”                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               [Lucien Clergue]

Photographies et vidéos non libres de droits, veuillez me contacter pour tout renseignements.